détective sauvage

” Qui chante là quand tout se tait?”

Blog Archives

La petite librairie

LA PETITE LIBRAIRIE OUVRIRA SES PORTES LE SAMEDI 27 SEPTEMBRE ET LE DIMANCHE 28 AU MOULIN BRULE, à BOULBON.
Elle sera associative et placée sous le double signe de la passion et de la poésie.
Passion pour le livre, passion pour la poésie, passion pour ceux qui écrivent, ceux qui publient, ceux qui lisent.
En ces temps de solitude télévisuelle et d’invasion d’images agressives, nous souhaitons inventer une nouvelle manière de diffuser et d’échanger autour du livre, de la poésie et de l’art dont le besoin est pour nous une évidence et que nous souhaitons non seulement mettre au centre de notre vie mais aussi de notre maison. Cette manière, nous l’avons trouvée chez Stéphane Landois de l’Atelier du Hanneton à Charpey dans la Drôme, dans l’atelier de Jacques Brémond à Montfrin et chez bien d’autres résistants d’ici et d’ailleurs.
C’est elle qui nous guide et nous pousse à ouvrir cette petite librairie de campagne, à Boulbon, au bout de trois départements, dans cette maison déjà ouverte au spectacle vivant.
Partager notre goût des livres, des textes et aussi de ceux qui les font vivants, poètes, éditeurs et lecteurs, voilà ce qui nous anime.
Car une maison ne sert pas seulement à habiter, à s’abriter, à dormir et à se tenir au chaud.
Elle peut aussi ouvrir un monde et nous en donner la clé : devenir une petite librairie pour un salon ne sera pas trop difficile et une métamorphose en valant une autre, nous pourrons habiter autrement le salon devenu la Petite Librairie de Campagne.
Notre désir : que la poésie soit présente, vivante, active, que l’art soit représenté au travers de ses liens avec le livre, que la petite édition trouve dans la petite Librairie un lieu où être accueillie pleinement.
Nous ouvrirons deux fins de semaine par trimestre. Notre première ouverture sera consacrée à la poésie et à la femme. Plusieurs événements se dérouleront durant ces deux journées : présentation et ventes de livres, atelier d’écriture, lecture du Fou d’Elsa d’Aragon par Viviane Théophilidès, lecture d’Hélène Sanguinetti, expositions et vente de livres d’artistes…
Tout cela agrémenté de nourritures terrestres et de boissons odorantes.
La deuxième ouverture sera davantage tournée vers l’enfance et la poésie, livres jeunesse, mais aussi poètes évoquant l’enfance comme Denis Hirson.
Voilà nos premières idées. Nous accueillerons quelques éditeurs pour commencer :Le Hanneton, jacques Brémond, Cousumain, l’Atelier des Grames, les éditions Philonar, Rougerie qui ont accepté avec enthousiasme notre projet.

Vos suggestions et remarques sont les bienvenues.
Nous créons une association : Les Amis de la Petite Librairie pour soutenir le projet dont nous voulons qu’il soit un acte de liberté et de fantaisie dans un monde où tout est compté et comptable.

solitario.jpg

5 comments

Des maisons où abriter sa folie

case.jpgOu sa raison égarée
ou son désir de rêver
sommeil léger
ou son envie de voler
nuit sans sommeil
mais asile des rêves
maisons de l’âme
invisible
maisons sans raison

4 comments

L’ascenseur et la lettre de Caproni

papa-roi.jpg

3 comments

Arrivée de Zette

La folie se partage très bien, folie du petit peuple, et Zette, la nouvelle-née est sur le point de se faire accepter par ses nouveaux amis. Lune le Bel va la parrainer, c’est ainsi que se passent les intronisations dans le monde du Grand Peuple.
ici tout se fera simple, comme l’herbe, l’arbre, la couleur.zette1.jpg

No comments

fugues.jpg

No comments

FUGUES

ce livre de Francis de Miomandre comme un rappel de la dette…fugues.jpg

No comments

Singulier au jardin

singulier.jpg

Petit peuple, grand peuple, le jardinier singulier est arrivé au jardin et lui aussi
attend.
On ne sait quoi attend.
Printemps, premier temps d’exister.
Attend sans impatience, attend.
Amitié, autre temps d’exister.
Pluie, soleil attend.
Visage de rouille,
nez d’arrosoir,
joie d’etre là.
Comme ça.

5 comments

Ciel d’avril

ciel-davril.jpg
Nous attendons l’hiver, au mieux l’automne.
Nous n’attendons peut-être rien du tout.
Dans la tendresse des feuilles, celle de nos amis et du petit peuple.
Le ciel d’Italie est couvert, celui d’ici aussi.
Nous ignorons si ces nuages apporteront le sourire ou quelque chose de chagrin.
Dans notre bagage, l’espoir, comme le brin de paille de Verlaine, luit.
Nous attendons avec patience le retour de nos amis.

1 comment

Books in the Casbah, 9 avril à Genova

027.jpg
C’était un beau moment et la pluie en déluge inondait la Via Pre tandis que Marco Ercolani et Lucetta Frisa lisaient et s’entretenaient avec le public à propos de Fughe…

No comments

Hotel Botanico à Lisbonne

cp.jpg 

“Sur le seuil de la maison…J’avais accepté de partir. Allons!…Nous nous sentons purs…Allons!”
Dino Campana

No comments

« Previous PageNext Page »